Gerhard Richter

Art 8/31 Résultats Montrer tout

Biography 3 Résultats

Chronology 1 Résultat

Quotes 3/4 Résultats Montrer tout

Vous avez dit dans les années 60 avoir été impressionné par la conférence donnée par cage sur le vide dans lequel il a dit : « Je n’ai rien à dire et c’est ce que je dis ». Comment appréhendez-vous ce paradoxe et comment reliez-vous cela à votre désir d’éviter d’avoir un grand discours sur votre travail ?

J’ai pensé que cela provenait de la même motivation qui le conduit à utiliser la notion de hasard, qui est ce que nous ne pouvons  pas savoir ou ce que nous ne pouvons pas dire du tout, d’après le concept de philosophie classique du « Je sais que je ne sais rien ».

MoMA Interview with Robert Storr, 2002, 2002 SOURCE
Gerhard Richter: Text. Writings, Interviews and Letters 1961–2007, Thames & Hudson, London, 2009, p. 14

A l’époque, lorsque vous parliez de votre utilisation de la photographie comme source de vos tableaux, l’étendue du choix que vous aviez et l’aspect disparate de votre sélection, Pensiez-vous au modèle apporté par la qualité arbitraire en apparence des procédés de cage ?
cage est beaucoup plus discipliné. Il a fait du hasard une méthode et l’a utilisée de façon constructive. Je n’ai jamais fait cela. Tout ici est un peu plus chaotique.

Chaotique dans le sens de plus arbitraire ou dans le sens de plus intuitif ?
Peut-être plus intuitif. Je crois qu’il ne savait plus ce qu’il faisait. Je pouvais me tromper complètement à ce sujet mais c’était mon impression.

MoMA Interview with Robert Storr, 2002, 2002 SOURCE
Gerhard Richter: Text. Writings, Interviews and Letters 1961–2007, Thames & Hudson, London, 2009, p. 14

Et qu'est-ce qui relie Vermeer, Palladio, Bach et cage ?
C'est précisément cette qualité dont je viens de parler. Ce n'est jamais affecté, ni étonnant et élégant, ni déconcertant, ni spirituel, ni intéressant, ni cynique, ça ne peut être prémédité et probablement même pas décrit. C'est tout simplement bon.

Je n'ai rien à dire et je le dis. Entretien avec Gerhard Richter, Nicholas Serota, printemps 2011, 2011 SOURCE
Gerhard Richter: Text. Writings, Interviews and Letters 1961–2007, Thames & Hudson, London, 2009, p. 14

Exhibitions 3/5 Résultats Montrer tout

Literature 3/6 Résultats Montrer tout

Videos 4/10 Résultats Montrer tout

Auctions 3 Résultats

Œuvre Auction House Estimation Vendu Date



 
Fifty-Fifty Galerie
Düsseldorf, Germany 
GBP 200,000
USD 275,625
31 mars 2014

Cage Grid (Teil A)
Grille de Cage (partie unique A)

2011
75cm x 75 cm
Impression giclée sur papier marouflé sur aluminium 
Fifty-Fifty Galerie
Düsseldorf, Germany 
Contacter la maison d'enchères GBP 200,000
USD 275,625
31 mars 2014

Cage Grid (Teil D)
Grille de Cage (partie unique D)

2011
75cm x 75 cm
Impression giclée sur papier marouflé sur aluminium 
Christie's (South Kensington)
London, UK 
GBP 10,000 – 15,000 USD 16,620 – 24,930 GBP 76,900
USD 126,808
26 mars 2014