Vue de villes

Rechercher

Entre 1968 et 1970 Gerhard Richter produisit près de cinquante vues de villes, qui étaient basées sur les images de source photographique issues de magazines d’architecture. Les images-sources étaient principalement des photos aériennes mais comprenaient aussi des photographies de modèles réduits architecturaux. Certaines des sources photographiques peuvent être retrouvées dans l’Atlas sur les  Planches 106 à 124.

En transférant l’image-source en peinture, l’artiste laisse la perspective telle quelle et conserve la conversion en niveau de gris. La plus grande manipulation apportée par Richter vient de son choix de cadrage où il choisit de sélectionner de manière prédominante des formats carrés pour ses tableaux. Richter omet fréquemment des zones de la source photographique qui montrent des bâtiments proéminents et qui pourraient aider à identifier le lieu représenté. Les vues de villes se caractérisent par de nombreuses marques de pinceaux gestuelles – coups de brosse larges et détachés de peinture empâtées tout en laissant certaines parties de la toile découvertes.

Notes préparées par l’équipe éditoriale.

[Plus]
Show
Show